Les remparts en détail

Flux Rss
Module Addthis
Imprimer la page
Diminuer la taille du texte Changer la taille du texte Agrandir la taille du texte

Pendant plusieurs siècles, le tracé de l´enceinte reste le même. Il est relativement connu dans la partie nord mais demeure plus incertain au sud. Cinq portes donnent alors accès à l'intra-muros : Saint-Patern, Saint-Jean, du Bali, Saint-Salomon et Mariolle.

Vers 1370, l’agrandissement de l’enceinte est décidé vers le sud par le duc Jean IV avec la construction du château de l'Hermine. Les travaux durent jusque dans les années 1395 et s’achèvent par la construction des murailles ouest près du couvent des Cordeliers. La nouvelle enceinte s'ouvre au sud de deux portes :Calmont et Gréguennic et se dote de tours vers le milieu du 15e siècle : tour du Bourreau, tour Poudrière, tour Joliette.

A la fin des années 1580, à l'époque des guerres de religion, la ville entreprend le renforcement de son enceinte par l'édification de plusieurs bastions : Gréguennic, Brozillay, Haute-Folie puis la Garenne.

Dans le même temps, une ouverture supplémentaire est percée au sud pour desservir le quartier du port. C'est la future porte Saint-Vincent.

De 1650 à la Révolution, l'enceinte fait l'objet d'aménagements destinés à faciliter la circulation de la ville avec les faubourgs environnants : percements de la porte Poterne et de la porte Saint-Jean, située un peu plus bas que l'ancienne qui est fermée, restauration de la porte Saint-Vincent. Elles répondent ainsi aux besoins d'agrandissements nés de l'installation à Vannes du Parlement de Bretagne entre 1675 et 1689 et de l'arrivée d'une dizaine de couvents qui s'édifient hors les murs.

Cette époque voit aussi l'afféagement de certaines parties de remparts devenus obsolètes. Les douves sont comblées et les fortifications morcelées et vendues à des particuliers qui construisent leurs maisons sur les murailles. A la fin du 18e siècle et dans le courant du 19e siècle, les percements de nouvelles rues et le manque d'entretien des bâtiments entrainent la démolition partielle de certains pans de murs et de portes.

La mise en place du plan de sauvegarde et de mise en valeur est, depuis 1982, un nouvel outil pour la protection des remparts dans l'emprise du secteur sauvegardé. Depuis 20 ans, de nombreuses parties de muraille ont pu être dégagées à l'occasion de ventes et de chantiers de restauration.

Visite audioguidée des remparts

Une petite leçon d'architecture, ça vous dit ? La Tour du Connétable mesure 20 mètres de haut et possède 5 niveaux.

Télécharger le fichier (mp3 , 1.4 M) 

VENIR NOUS VOIR

Patrimoine - Musée

Les lavoirs - 15 rue Porte Poterne
  Vannes

Contact :
Tél. : 02 97 01 64 00
Voir sur
LA CARTE
Tracé des remparts de Vannes

Les remparts en images

01.jpg

02.jpg

04.jpg

05.jpg

1 à 4 sur 4

Aller + loin

Votre itinéraire :
Exemple : 86 rue du mail, Angers Exemple : 50 boulevard du Doyenné, Angers

Centre administratif municipal

7 rue Joseph Le Brix
Tél. : 02 97 01 60 00

Ouverture :

  • Du lundi au vendredi de 8h15 à 12h15 et de 13h15 à 17h.
  • Permanence de service de l'État civil, le samedi de 9h à 12h.
    Sont traités en priorité : les déclarations de naissance et de décès ainsi que les demandes de passeport (sur rendez-vous).
  • Le samedi matin, accueil téléphonique de 9h à 12h.

Hôtel de ville

Place Maurice Marchais
BP 509 - 56019 Vannes Cedex

Tél. : 02 97 01 60 00

Ouverture :

  • Du lundi au vendredi de 8h à 12h15 et de 13h15 à 18h.
  • Le samedi matin de 9h à 12h.