Actualité

Flux Rss
Module Addthis
Imprimer la page
Diminuer la taille du texte Changer la taille du texte Agrandir la taille du texte

Requalification de la Promenade de la Rabine

Un nouveau poumon vert et lieu de vie en cœur de ville

Le Maire et son équipe souhaite requalifier la Promenade de la Rabine en faisant demain un grand poumon vert au bord de la Marle où il fera bon déambuler, pique-niquer en famille, jouer aux boules, avec l’aménagement d’une piste cyclable bidirectionnelle sécurisée sur l’un des axes majeurs du coeur de ville.

Un projet qui va marquer l’histoire de cette Promenade de la Rabine, créée au 18e siècle et qui a connu différents usages au cours des siècles. L’objectif est aujourd’hui la reconquête et la valorisation de ce grand espace public de près de 2 km, reliant le Street Park au Parcours Sport Santé, deux aménagements
marquants ces dernières années sur le port, favorisant toujours plus le lien social.



A noter que l’élaboration de ce projet a fait l’objet d’une vaste concertation, avec l’Architecte des Bâtiments de France, Vélomotive et la LPO ainsi qu’une collaboration future avec un ESAT sur la valorisation et le recyclage du bois.

Une exposition municipale aura lieu durant l’été sur la Promenade de la Rabine pour rappeler aux Vannetaises et aux Vannetais l’histoire de sa création, qui est liée à celle du développement du port.

 

AUJOURD’HUI : Un lieu de passage ne répondant plus aux exigences
et aux besoins d’une ville du XXIe siècle.

DEMAIN : Un nouveau parc urbain en coeur de ville, dans la
suite logique de la création de l’esplanade du Port.

 

La Promenade de la Rabine, 400 ans d’histoire et des usages différents

Créée au 18e siècle, la Promenade de la Rabine est liée au développement du port en plein coeur de ville et à la création des quais. Sa destination n’est pas restée figée depuis son origine, évoluant de par les multiples activités, mais restant depuis toujours un lieu de rassemblement et de vie ouvert à tous.


La Rabine, lieu de promenade par excellence

La Promenade de la Rabine a été créée à l’origine par la bourgeoise vannetaise qui souhaitait un lieu de promenade qui s’est démocratisé, perdurant dans ses usages jusqu’à aujourd’hui.
A noter que 160 arbres ont été plantés en 1800, sur 4 rangées d’arbres, soit 569 fin du 19e siècle. Mais la salinité du sol a fait dépérir les arbres, qui ont
été abattus et renouvelés à plusieurs reprises. La Ville avait même lancé à l’époque une souscription pour que les Vannetais achètent leurs arbres.

Un lieu de défilés militaires entre 1870 et 1914
La Rabine devient un lieu de parade des défilés militaires du 28e et 35e régiment d’artillerie, après la défaite de 1870 et le goût de la Revanche.

 

Un lieu de musique et de culture
La construction du Kiosque à Musique au XIXe siècle fait de la Rabine un lieu culturel avec des fanfares qui viendront donner des aubades et de la musique militaire. L’installation de chaises, des bancs permettront, comme au jardin du Luxembourg, d’en faire un lieu de vie

Un lieu de rassemblement et de vie
Vannes n’ayant pas de grande place, c’est sur la Promenade de la Rabine que démarrent ou s’achèvent les grands rassemblements, à l’image du 500e anniversaire de Saint-Vincent Ferrier en 1956.

La Promenade de la Rabine accueillera aussi au cours du XX siècle la foire aux oignons, la foire des expositions ou encore la fête foraine.

LA PROMENADE DE LA RABINE, AUJOURD’HUI :
-Un grand espace en stabilisé, anciennement un parking, inexploité aujourd’hui au vue de son potentiel (7500 m2)
-Des espaces verts réduits
-180 arbres malades (tilleuls et platanes).
-Un cheminent de halage variable entre 2,50 et 4 m
-2 bandes cyclables mono
directionnelles de 2 m de largeur


La rive droite en 2005, un grand parking, avant la création de l’esplanade du Port
Jusqu’en 2018, la Promenade de la Rabine a servi de parking pour les grands événements et les matches à la Rabine, avant la mise en place de navettes gratuites pour rejoindre le coeur de ville.

 

 DEMAIN…

  • Un grand poumon vert en coeur de ville, avec un engazonnement de la Rabine de 2 hectares
  • Un chemin de halage préservé plus grand
  • Une piste cyclable bidirectionnelle sécurisée et aménagée de 2,50 à 3 m
  • Installation de bancs, de tables de pique-nique, de tables de jeux (damiers, échiquiers), de transats et conservation d’un espace de stabilisé de 2 400 m2 pour jeux de boules, molky, palets, vélos enfants…
  • Le buste de Lesage sera réinstallé, un espace qui aurait vocation à accueillir d’autres sculptures

 

POURQUOI CE PROJET ?

  • Pour créer un nouvel îlot de fraicheur en coeur de ville

Ce projet s’inscrit au coeur de la politique verte menée par la Municipalité. La requalification de la Promenade de la Rabine va permettre de créer un îlot de fraicheur permettant à la fois de rafraichir l'air, de favoriser la perméabilité des sols, de stocker du CO2, de filtrer les particules polluantes, de régénérer
les nappes phréatiques… bref, cet îlot de fraicheur contribuera à réduire les effets du changement climatique dans notre ville.

Le diagnostic sanitaire des arbres mené ces dernières années a cependant établi que les arbres plantés entre le parking des Plaisanciers et la rue Ampère étaient malades, en fin de vie, présentant aussi des dangers en cas de tempête, soit 180 tilleuls et platanes âgés entre 60 et 80 ans. Ils seront tous remplacés par des grands sujets.
· 411 arbres au total sur la promenade de la Rabine
· 217 arbres en bonne santé, dont les 173 tilleuls qui ont été remplacés il y a 20 ans entre la rue Ampère et le pont de Kerino.
· 180 sujets abattus à l’automne, car malades et qui seront tous remplacés
· Le recyclage du bois fera partie du projet, avec soit la fabrication de copeaux, de palettes, de mobiliers urbains (transat, bancs) qui sera réutilisé sur le site.


Le développement de la biodiversité fait partie des priorités de la Ville, qui est accompagnée dans ce projet par la LPO avec qui elle collabore régulièrement. L’association va réaliser un inventaire de l'avifaune sur l'ensemble de la promenade de la Rabine avant abattage. Après replantation, l'installation
de nichoirs adaptés aux espèces préalablement identifiées sera programmée. L'expertise du Groupe Mammalogique Breton sera également sollicitée par l'intermédiaire de la LPO, pour s'assurer de ne pas impacter les chauves-souris et redéployer les abris actuellement en place (et malheureusement inefficaces), dans d'autres sites plus propices en ville. Des herbes plus hautes longeront l’avenue Lattre de Tassigny.

 

  • Pour créer un nouveau lieu de vie ouvert à tous

Le nouveau projet permettra de faire cohabiter en toute sécurité les différents usages, que ce soit les familles qui voudraient pique-niquer sur la rive droite, les vélos sur la piste cyclable bidirectionnelle élargie et les promeneurs sur le chemin de halage. Un nouvel espace de respiration, en bas de chez soi, à l’image des futurs parcs urbains du Pargo et de Rohan qui vont ouvrir et répondant à l’exigence de villes plus résilientes.

· Installation de bancs, de tables de pique-nique, de tables de jeux, de transats et conservation d’un espace de stabilisé de 2 400 m2 pour jeux de boules, molky, palets, vélos enfants…
· Un espace propice à l’art avec l’accueil de sculpture et la réinstallation du buste de Lesage.
· Des animations à imaginer en lien avec les associations

Vers le haut

Centre administratif municipal

7 rue Joseph Le Brix
Tél. : 02 97 01 60 00

Ouverture :

  • Du lundi au vendredi de 8h15 à 12h15 et de 13h15 à 17h.
  • Permanence de service de l'État civil, le samedi de 9h à 12h.
    Sont traités en priorité : les déclarations de naissance et de décès ainsi que les demandes de passeport (sur rendez-vous).
  • Le samedi matin, accueil téléphonique de 9h à 12h.

Hôtel de ville

Place Maurice Marchais
BP 509 - 56019 Vannes Cedex

Tél. : 02 97 01 60 00

Ouverture :

  • Du lundi au vendredi de 8h à 12h15 et de 13h15 à 18h.
  • Le samedi matin de 9h à 12h.
Google analytique