Les collections

Flux Rss
Module Addthis
Imprimer la page
Diminuer la taille du texte Changer la taille du texte Agrandir la taille du texte

Les recherches archéologiques menées dans le Morbihan depuis le 19e siècle ont livré un riche mobilier. Les plus beaux objets sont aujourd’hui présentés au Musée d’Histoire, suivant un parcours chronologique.

De la fouille au musée : 2e étage

Vaisselle retrouvée dans le puits gallo-romain coll. Ville de Vannes. Cliché OC-Musée de Vannes.

Cette exposition a pour vocation de retracer le parcours d’objets issus des fouilles archéologiques jusqu’à leur présentation au public.
Les travaux menés chaque année à Vannes révèlent des vestiges archéologiques, témoins d’une histoire deux fois millénaire et mettent au jour de nombreux objets anciens. Après étude, bon nombre d’entre eux ont vocation à intégrer les collections du musée. Dans cette exposition seront présentés des objets remarquables issus de trois sites archéologiques fouillés à Vannes ces dernières décennies et donnés à la Ville en 2010 : un puits gallo-romain, rue Maréchal Leclerc (nombreuses céramiques dont deux cruches intactes, une tablette d’écriture en bois); des vestiges de la basilique antique, boulevard de la Paix (plusieurs centaines de fragments d’une fresque murale peinte qui se composait de panneaux aux couleurs vives - rouge, noir, ocre, vert…; le couvent médiéval des carmes et carmélites du Bondon (vaisselle et objets de la vie quotidienne, éléments de décors, mobilier funéraire).

Collections de préhistoire et d'archéologie : 1er étage

COLLIERS EN VARISCITE, Tumulus de Tumiac, Arzon (56), 4e millénaire avant notre ère. Musée de Vannes, fonds SPM

Suivant un parcours chronologique, du Paléolithique à l’époque gallo-romaine, plus de 700 objets nous conduisent sur les traces d’anciennes civilisations qui ont marqué le Morbihan et la Bretagne. Pour la Préhistoire, cela débute par des outils primitifs, dits galets aménagés en silex taillés de 450 000 ans (site de Saint-Colomban à Carnac). Quelques colliers de coquillages proviennent d’une nécropole mésolithique découverte sur l’île d’Hoëdic, ultimes témoins d’une société de chasseurs-cueilleurs. L’ensemble le plus remarquable et quasi unique en France est l’exceptionnel mobilier funéraire du Néolithique, daté de 4000 ans avant notre ère, provenant de grands monuments mégalithiques du littoral morbihannais : Tumulus Saint-Michel et du Moustoir en Carnac, Mané-er-Hroeck en Locmariaquer et Tumiac en Arzon. Le mobilier comprend plusieurs centaines de haches polies et des parures en roches rares (jadéite, variscite…) et diverses poteries.

MOBILIER FUNÉRAIRE PRINCIER. Tombelle du Bono (56), VIe et Ve siècles avant notre ère. Musée de Vannes, fonds SPM

Une deuxième salle, consacrée à la Protohistoire, présente divers dépôts d’objets métalliques (armes, outils, bijoux) datant de l’âge du bronze.
Il s’agit notamment d’un lot de bracelets massifs à décor géométrique incisé, découvert à Bignan. Un important mobilier de l’âge du fer complète le parcours (poignard de Quiberon, haches à douille armoricaines, statères vénètes en argent et en or, stèles gauloises). Une vitrine comprend le mobilier funéraire découvert dans les sépultures princières du Bono : nombreux bracelets en bronze, urnes en terre cuite et surtout un bassin étrusque et une situle tessinoise, deux récipients exceptionnels en bronze sans équivalent dans l’ouest de la France...
Une dernière salle présente de nombreux objets gallo-romains provenant de fouilles menées sur l’agglomération de Vannes et ses environs. Ils illustrent tous les aspects de la vie quotidienne, tels que la vaisselle et les amphores, les ustensiles en bronze et en fer, la verrerie, la parure, le décor d’architecture, les monnaies.

Savants et voyageurs : 3e étage

Les collections conservées dans les musées ont bien souvent été réunies par des hommes animés d’une passion pour l’art, l’archéologie ou les sciences naturelles. Dès le XIXe siècle, après la campagne d’Égypte menée par Napoléon Bonaparte, on assiste à un véritable engouement pour les antiquités méditerranéennes. Vers 1820, Frédéric Cailliaud explore le Nil et rapporte en France des centaines d’objets égyptiens. De nombreuses personnes, de par leur métier, ont beaucoup voyagé et rapporté des souvenirs de civilisations lointaines et disparues : artefacts extra-européens, animaux naturalisés, coquillages et autres curiosités. En 1888, Louis Audemard, à la fois officier de la marine et archéologue, a collecté dans ses fouilles à Carthage des objets funéraires puniques.

Gourde, 19e siècle, Chine, Collection Musée de Vannes.

Le musée de Vannes conserve et présente aussi les collections de la Société Polymathique du Morbihan.
La mission première de ces érudits a été la connaissance des trois règnes de la nature du département, par la collecte de milliers d’échantillons : minéraux, plantes, animaux. Vers 1850, une nouvelle science prend son essor, l’archéologie et voit l’exploration de centaines de sites. Au cours du XXe siècle, Louis Marsille, conservateur de musée, et Yves Coppens, paléontologue natif de Vannes, prennent part à ces recherches. En donnant leurs collections au musée, ces générations d’hommes, qu’ils soient voyageurs ou savants, ont tous en commun la passion de découvrir, de partager et de transmettre.

Centre administratif municipal

7 rue Joseph Le Brix
Tél. : 02 97 01 60 00

Ouverture :

  • Du lundi au vendredi de 8h15 à 12h15 et de 13h15 à 17h.
  • Permanence de service de l'État civil, le samedi de 9h à 12h.
    Sont traités en priorité : les déclarations de naissance et de décès ainsi que les demandes de passeport (sur rendez-vous).
  • Le samedi matin, accueil téléphonique de 9h à 12h.

Hôtel de ville

Place Maurice Marchais
BP 509 - 56019 Vannes Cedex

Tél. : 02 97 01 60 00

Ouverture :

  • Du lundi au vendredi de 8h à 12h15 et de 13h15 à 18h.
  • Le samedi matin de 9h à 12h.