Développement durable

Flux Rss
Module Addthis
Imprimer la page
Diminuer la taille du texte Changer la taille du texte Agrandir la taille du texte

Conformément à l’article 255 de la loi du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l’environnement (dite loi Grenelle 2) et au décret d’application n°2011 - 687 du 17 juin 2011, il est demandé aux communes de plus de 50 000 habitants d’élaborer un rapport sur leur situation en matière de développement durable à présenter au Conseil Municipal, préalablement au débat d’orientation budgétaire.

MODALITES D’ELABORATION DU RAPPORT

Ce document s’appuie sur les actions, politiques et programmes de l’année 2016.
La progression de la collectivité en faveur du développement durable s’apprécie au regard d’indicateurs consolidés (chiffres 2015 dans la plupart des cas).

Rédaction : Mission d’appui à partir des données fournies par diverses directions et services (gestion énergie, marchés publics, gestion du personnel, santé et sécurité au travail, imprimerie, système d’information, éducation, activités extra scolaires et restauration, développement social urbain, association et participation, maison de la nature, urbanisme, espaces publics et déplacements, eau et assainissement, espaces verts, centre technique municipal, centre communal d’action sociale, etc…)

Comité de lecture : Chefs de service de la collectivité, directeur général des services et maires-adjoint

Présentation : Commission municipale de l’aménagement et de l’environnement
Conseil municipal, en préambule du débat d’orientation budgétaire.

Depuis 2015, ce dossier est consultable exclusivement sous format numérique.

BUDGETS ET FINANCES 2016 – CHIFFRES CLÉS

Le conseil municipal du 11 mars 2016 a voté le budget primitif de l’année 2016 : 147 millions d’euros (51,75 millions d’€ en investissement / 95,33 millions d’€ en fonctionnement).

À télécharger

Plan d'actions portant sur la gestion des déchets municipaux

L'entretien des chaudières

En entretenant ma chaudière, je fais des économies

Depuis 2009, l’entretien annuel de votre chaudière est obligatoire. L’automne est le moment le plus propice pour cette opération, qui garantie un  bon fonctionnement de votre appareil.

Lors de la visite, le professionnel doit respecter quelques obligations :

  • vérifier l’état de la chaudière et la nettoyer si nécessaire
  • faire les réglages pour optimiser le rendement et éviter l’émission de monoxyde de carbone, dangereux pour la santé
  • évaluer les performances énergétiques et environnementales de l’appareil et les comparer à des valeurs de référence
  • vous apporter des conseils sur le bon usage de l’équipement, les améliorations possibles et l’intérêt éventuel de son remplacement.


Le professionnel vous remettra une attestation à conserver pendant 2 ans. En cas de problème dans votre habitation, sachez que votre assureur pourra vous la réclamer.

Une chaudière bien entretenue voit sa durée de vie augmenter, pollue moins et peut consommer jusqu’à 12% d’énergie en moins… une économie à ne pas négliger pour qui souhaite réduire ses dépenses !

Pour plus d’informations :
Espace Info Energie
02 97 26 25 25 - infoenergie@pays-vannes.fr.
30 Rue Alfred Kastler 56000 Vannes

Pour rappel :
Vous avez un projet de travaux d’économie d’énergie dans votre logement ? L’Opération Rénovée de Golfe du Morbihan - Vannes agglomération peut vous conseiller pendant toute la durée de votre projet de façon gratuite et indépendante et vous accompagner dans l’obtention de l’ensemble des subventions disponibles, notamment l’aide aux travaux propre au dispositif.

Contacts : 02 97 60 42 55 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30) ou contact@operation-renovee.fr.

Parc naturel régional du Golfe du Morbihan

Programme La Nature c'est notre culture - D'octobre 2017 à mai 2018

PARTIE 1 : UNE MAIRIE ÉCORESPONSABLE

DRESSER LE BILAN SOCIAL DE LA COLLECTIVITÉ

Une gestion du personnel qui respecte les enjeux de la diversité, vise le développement des compétences, favorise l’autonomie, fait la promotion de l’innovation sociale et organisationnelle s’inscrit dans une démarche de développement durable.

Indicateurs de suivi

Année

2011

2012

2013

2014

2015

Effectifs dont :
Permanents
Non permanents


1086
29


1114
25


1119
19


1142
30


1230*
64*

Effectif moyen annuel
(ETC : Équivalent Temps Complets)

-

-

1219,32

1212,92

1218,15*

% de travailleurs handicapés

6,23

6,35

6,50

6,33

6,66

Nombre d’accidents du travail/an
(avec arrêt de travail)

45

60

62

57

49

Ratio en % homme/femme
Catégorie A
Catégorie B
Catégorie C


50,43/49,57
49,30/50,70
49,11/58,89


49,57/50,43
51,33/48,67
46,98/53,02


47,89/52,11
51,60/48,40
46,75/53,25


46,22/52,10
49,77/50,23
46,41/53,59


47,15/52,85
47,56/52,44
43,31/56,69

Emplois aidés

-

17

21

21

17

Nombre d’apprentis

9

11

10

11

10

Travail d’intérêt général (heures)

-

842,75

1195

1 216

931

Nombre de journées de formation

3 329,5

3 642

3967,50

4304,50

3949

(*) si l’effectif global est en hausse du fait de la pérennisation d’agents horaires, l’effectif moyen annuel est stabilisé.

⇗ Livraison et ouverture de nouveaux équipements (médiathèques de Beaupré Lalande et de Ménimur, multi‐accueil des Vénètes, établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes Sabine de Nanteuil (EHPAD).

⇗ Mise en oeuvre du nouvel organigramme des services et du tableau des emplois.

⇗ Poursuite de la formation professionnelle territorialisée, en partenariat avec le CNFPT: formation
management, charte managériale et édition du guide du manager.

⇗ Réflexion en cours sur la mise en place des indicateurs de prévention des risques psychosociaux.

⇗ Lancement d’une démarche de prévention des troubles musculo‐squelettiques (TMS), auprès des
aides à domicile du C.C.A.S, initiée par la Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail.
Finalisation du diagnostic et lancement prochain des actions.

⇒ Garantie maintien de salaire pour environ 800 bénéficiaires (participation employeur pour plus de
90% des demandes).

ENGAGER LES AGENTS ET LES SERVICES VERS DES PRATIQUES DURABLES

1. Planifier des actions de réduction des consommations d’énergie et d’émission de gaz à effet de serre pour le patrimoine et les services de la Mairie, du TAB et du CCAS

⇗ Éclairage public :  Expérimentation de l’extinction de nuit en 2016 et décision de pérennisation en 2017 (1 h à 5 h)

⇗ Déchets :  Création d’une équipe de 30 messagers du tri, des opérations d’amélioration du tri engagées dans une quinzaine d’équipements, le développement de nouvelles filières (textiles, chaussures, DEEE…), l’organisation de « pauses café » animées par Vannes Agglo.

⇗ Transports - Déplacements : Formalisation en cours d’un Plan de Déplacements Entreprise, achat de 3 véhicules électriques et de 2 vélos à assistance électrique, décision de la mise en place d’une gestion en pool des véhicules municipaux, formation à l’éco conduite pour les conducteurs d’utilitaires…

⇗ Achats : Accélération de la dématérialisation des procédures (augmentation du nombre d’offres et de réponses électroniques, archivage électronique en cours de développement), adaptation des marchés (clauses/critères)

2. Maîtriser / réduire les consommations et les dépenses d’énergie (source : service énergie)

Les dépenses d’énergie 2015 s’élèvent à 3,29 millions d’euros et sont en hausse de + 3,4% (107 000 €) par rapport à 2014 malgré une baisse importante du prix des énergies fossiles. La forte progression enregistrée en électricité (+ 185 000 € TTC) correspond essentiellement aux ouvertures/reprises de sites* effectuées courant 2014 pour le compte de la Ville de Vannes.

*Ouvertures/reprises des sites :

  • Courant 2014 : ex UBS rue de la Loi, usines de traitement d’eau Liziec, Noyalo et Lesvellec, le pôle entrainement Jo Courtel, l’extension du réseau éclairage public,
  • Courant 2015 : médiathèque de Beaupré Lalande, pôle services de Ménimur, multi accueil des Vénètes, maison des associations, crèche Richemont….
Répartition des dépenses « fluides » en 2015

L’année 2015 aura été marquée par :

  • l’ouverture du marché de l’énergie avec pour le gaz, à compter du 1er décembre 2014 au 1er décembre 2016, l’application après mise en concurrence d’un prix fixe de la molécule pour plus de 90% de nos consommations. Une baisse de 12 % par rapport au prix moyen 2014 est enregistrée suite à ce nouveau marché.
  • Une augmentation du prix moyen en électricité de +5,9 % par rapport à 2014 lorsque celui du carburants baisse de 12,7 %.

Détail - Électricité

La répartition des dépenses par activité reste inchangée par rapport aux années précédentes avec comme premier poste l’éclairage public (34%) suivi par les bâtiments et les usines de traitement d’eau.

Détail – Électricité (hors éclairage public)

La consommation globale 2015 (hors éclairage public) de 10,09 Gwh est en progression de 4% par rapport à 2014, suite à l’augmentation du patrimoine communal. Pour les usines de traitement d’eau, les économies réalisées ne couvrent pas les consommations supplémentaires enregistrées dans les équipements nouvellement gérés par le commune courant 2014 et 2015 (Liziec,Noyalo et Lesvellec).

On notera une certaine stabilité des consommations facturées pour les bâtiments. Celles-ci restent à confirmer avec les consommations facturées en 2016. La baisse enregistrée pour les piscines est à attribuer à la fermeture technique prolongée de la piscine VanOcéa lors de la réfection des plafonds des bassins.

Détail – Électricité (éclairage public)

La consommation d’électricité en 2014 pour assurer l’éclairage des espaces extérieurs est de l’ordre de 5,3 Gwh.Le fléchissement des consommations amorcé depuis 2009 se poursuit en 2015 malgré une augmentation des surfaces éclairées (reprise dans le domaine public de voies privées de lotissement soit 246 points lumineux supplémentaires entre 2014 et 2015).

 

Les consommations 2015 ont été facturées sur une base de 375 jours pour 359 en 2014, compte-tenu de cet écart les consommations sont corrigées sur une base de 365 jours.

Détail – Gaz

La consommation de gaz pour assurer le chauffage des bâtiments ainsi que l’eau chaude sanitaire est de 9,4 Gwh en 2015 ; 34% de cette consommation correspond aux besoins thermiques de nos deux piscines (compris le complexe sportif de Kercado). Les consommations enregistrées pour les piscines sont stables par rapport à 2014.

Nota : les degrés jours unifiés (Dju) représentent les conditions climatiques extérieures (température), ils sont calculés sur la base de 18°C extérieur.

La consommation gaz ramenée au Dju à patrimoine constant 2009 affiche une certaine stabilité. L’ouverture/reprise d’un nombre conséquent d’équipement entre 2014 et 2015 se traduit par une augmentation de +18% de la consommation.

Détail – Fuel

Le total des litres de fuel livrés en 2015 est de 57 570 pour 88 815 en 2014.Cette baisse est liée à un arrêt des approvisionnements fin 2015 pour les groupes électrogènes dans les stations de traitement d’eau. En effet, avec l’ouverture du marché de l’énergie au 1er décembre 2015, les offres comportant l’effacement des jours de pointes ne sont plus proposées ce qui réduit l’utilisation des groupes électrogènes.

En 2015, le parc chaudière fonctionnant au fuel représente 11% du parc total soit 9 chaudières.

Détail – Carburants

Dans le cadre des remplacements depuis 2011 des fourgons au SP95 par des fourgons au gazole, la consommation en super 95 se stabilise. La baisse en 2015 pour le gazole est enregistrée pour les poids lourds.

Le gazole est principalement utilisé pour les poids lourds et les fourgons, le fioul pour les engins.
Dans le cadre de la mise en concurrence pour l’approvisionnement en carburants de la flotte municipale, aucune offre n’a été remise pour le carburant GP.

Synthèse : indicateurs de suivi

Année

2011

2012

2013

2014

2015

Consommations gaz bâtiments (Gwhpcs facturés)

5,31

4,78

6,15

5,26

6,25

Consommations gaz bâtiments Gwhpcs facturés/Dju

2717

2622

2889

2695

3223

Consommations gaz piscines (Gwhpcs facturés)

3,39

3,28

3,47

3,17

3,15

Consommations électriques hors éclairage public (Gwh facturés)

0,90

0,95

0,93

0,90

10,09

Consommations électriques de l’éclairage public (Gkwh facturés

5,62

5,54

5,31

5,20

5,27

Consommation électrique de l’éclairage public (KWh facturés) ramené au point lumineux

605,2

586,6

559,4

557,9

553,3

3. Poursuivre et développer les pratiques durables des agents et des services

Indicateurs de suivi

Année

2011

2012

2013

2014

2015

Papiers (tonnes)

-

-

73

68

62

Eau (en m3)

-

99 324

110 165

111 631

113 590

Consommation de gazole en litres au 100 km
(véhicules municipaux – service énergie)

15,95

15,45

15,17

15,3

15,5

Consommation de SP95 au 100 km
(véhicules municipaux – service énergie)

8,32

8,74

8,46

8,2

8,5

Nombre de bénéficiaires à l’abonnement aux transports en commun

41

58

67

66

52

Véhicule léger électrique

-

1

1

1

1

Vélos à assistance électrique pour le personnel municipal

3

5

6

6

6

⇗ Une baisse confirmée des consommations de papier. Environ 1,3 tonnes/an de papier ont été économisés grâce à l’usage des tablettes et la réduction des impressions lors des conseils municipaux.

⇗ Des consommations d’eau municipale qui évoluent à la hausse (ouverture/reprise de nouveaux équipements).

⇒ Des consommations de carburants bien maîtrisées

Achats



Critères d’achats /services – Clauses sociales (depuis juillet 2013)


Fournitures

Produits d’entretien (liquides)

Marchés 2014-2017 : polyvalents, hypoallergéniques et ph neutre

Encres

Encres végétales

Barquettes alimentaires

Barquettes celluloses

Denrées alimentaires

Marché 2015 - 2017 : qualité, saisonnalité, fraîcheur, circuits courts

Mobilier des écoles

Marché 2016-2020 : teneur réduite en formaldéhyde des panneaux de particules (réduite de 50 %/norme E1). Absence de substances à base de métaux lourds. Finitions des peintures sur bois à partir de solutions aqueuses, sans solvants. Pas de CFC dans les mousses. Certifications NF éducation, NF environnement, PEFC. + Reprise des emballages.

Distributeurs de boissons

Distributeurs à reconnaissance des « mugs » + Reprise des emballages

Véhicules légers et petits matériels (tronçonneuses, tailles haies)

Critères : niveau d’émission de CO2 Véhicules électriques (deux nouveaux véhicules en 2016) Vélos à assistance électrique

Systèmes informatiques

Parc matériel

⇒ Un parc de « client léger » permettant une réduction des coûts de possession, de gestion, de renouvellement (7 ans au lieu de 5), de volume de matériel en fin de vie, et de consommation d’énergie

⇗ Poursuite de la suppression des imprimantes locales (65), notamment dans les écoles, au profit de systèmes réseau avec authentification/compteur limitant les impressions.

⇗ Gestion rigoureuse du matériel en fin de vie :

  • 100% du parc en état de fonctionnement est récupéré par des associations vannetaises et les Restos du Cœur (recherche d’une piste similaire en cours pour la réparation des écrans).
  • Depuis octobre 2016, les Restos du Cœur récupèrent les ordinateurs hors service pour valoriser la matière (en filière autorisée).
  • Depuis novembre 2014, environ 750 kg de déchets électroniques sont stockés en « Greennelle Box » avant d’être redirigé vers une filière d’élimination.

Nouveaux outils numériques à destination des Vannetais

⇗ Alerte SMS

⇗ Allo mairie intervention

⇗ Boite à idée COP21

⇗ e-administration : augmentation du bouquet de télé-services (une 30aine désormais disponibles)

  • Abonnement et résiliation eau
  • Demande de prélèvement eau
  • Relevé de compteur eau

PARTIE 2 : VANNES, VILLE DURABLE

RENFORCER ET ACTUALISER LES OUTILS DE PLANIFICATION DU TERRITOIRE VANNETAIS

4. Mettre en cohérence les différents cadres de référence

Révision en cours du Plan Local d’Urbanisme

  • Voir le dossier

Les priorités du futur P.L.U :

  • Permettre le maintien de la population à son niveau actuel -> construction de 460 logements projetés par an.
  • Contenir la ville et limiter les déplacements en la reconstruisant sur elle-même -> 75% des futurs logements construits dans l’enveloppe urbaine actuelle (contre 35% les dix dernières années).
  • Préserver, protéger et mettre en valeur les espaces naturels -> protection de 100 ha supplémentaires de zones naturelles et agricoles, identification de la trame verte et bleue dans et en dehors de l’enveloppe urbaine, protection de 226 ha de boisements, identification des linéaires de haies et arbres remarquables à protéger. Les corridors écologiques, les cours d’eaux, les chemins creux seront par ailleurs mis à profit pour permettre la création de nouveaux cheminements doux et irriguer l’ensemble du territoire.
  • Protéger le patrimoine immobilier -> préservation de plusieurs centaines d’édifices répertoriés sur l’ensemble de la ville.
  • Offrir des logements pour toutes les populations, dans tous les quartiers : des logements sociaux, des logements en accession, des collectifs en cœur de ville, mais aussi des pavillons pour les familles, les jeunes couples avec enfants qui veulent s’installer à Vannes.
  • Accompagner le développement des formes urbaines, en harmonie avec les constructions avoisinantes :
    • par une extension du centre-ville, notamment vers la gare, au travers d’une augmentation progressive des droits à construire,
    • par un encadrement systématique des possibilités de constructions dans les principales opérations, au travers des Orientations d’Aménagement et de Programmation (OAP), en imposant des effets miroirs par rapport aux riverains, la préservation d’espaces naturels, de bâtiments ou de points de vue remarquables,
    • par le maintien des principales zones pavillonnaires dans leurs formes actuelles.
  • Favoriser le développement du centre-ville par l’accueil d’actifs et de logements sur les sites libérés. La réhabilitation des sites de la CPAM (Sécurité sociale) et de la Cité administrative constitue d’ailleurs une priorité. Ils accueilleront des logements, des bureaux, des commerces… Leur rattachement au centre sera facilité par un franchissement apaisé du boulevard de la Paix qui permettra à terme le rattachement de la gare au centre-ville. »

Calendrier – Prochaines étapes :

  • Septembre 2016 : arrêt du PLU en Conseil Municipal
  • 2017 : phase administrative de consultation des personnes publiques associées, d’enquête publique et d’approbation en Conseil Municipal

Plan de Sauvegarde et de mise en valeur (PSMV) du secteur sauvegardé de Vannes

Le nouveau PSMV :

  • Un périmètre élargi
  • Une protection étendue et hiérarchisée
  • Un règlement plus protecteur, beaucoup plus cadré mais adapté aux évolutions urbaines, sociales et économiques.

Calendrier – Prochaines étapes :

  • Exposition à l’hôtel de Ville, bilan de la concertation et objectif d’arrêt en conseil municipal avant fin 2016
  • 2017 : présentation en Commission Nationale des Secteurs Sauvegardés, mise en enquête publique, information de la commission locale du secteur sauvegardé avant approbation par arrêté préfectoral

Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement (PPBE)

Approbation en conseil municipal (septembre 2016).

Le PPBE a pour objectif de prévenir les effets du bruit et à inciter la réduction des niveaux de bruit jugés excessifs, pour l'ensemble des voiries communales qui supportent un trafic de plus de 3 millions de véhicules par an (soit 8200 véhicules par jour). Les cartes de bruit, qui permettent de déterminer l'exposition au bruit des populations ont été élaborées et arrêtées par le Préfet du Morbihan en date du 15 novembre 2013. Le PPBE identifie une quarantaine de voies communales dîtes « à enjeux » aux abords du port, en périphérie immédiate du centre historique, de la gare et sur les boulevards périphériques. Les actions poursuivies ou entreprises pendant la durée du PPBE (5 ans) pour réduire le bruit aux abords de ces voies porteront sur :

  • l’extension des zones 30 sur l’ensemble des quartiers vannetais (en conservant à 50 km/h les axes structurants),
  • une réflexion générale sur le stationnement en centre-ville,
  • une réflexion d’aménagement à long terme visant la requalification et la reconfiguration de la rue Thiers,
  • la mise en place d’équipements de ralentissement dans divers secteurs de Vannes (plateaux sécurisés),
  • e développement des bornes de recharge pour véhicules électriques et l’achat de véhicules communaux électriques.
  • L’aménagement d’un pôle d’échange multimodal à la gare de Vannes et la création de parkings relais aux entrées de Ville (sous maîtrise d’ouvrage de Vannes Agglo) permettront de réduire sensiblement les trafics sur les avenues et boulevards structurants.

Autres cadres de référence

⇗ Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux du Golfe du Morbihan et de la Ria d’Etel (SAGE)
Validation du diagnostic (février 2015) et du scénario d’évolution tendanciel (novembre 2015)

⇗ Schéma de Cohérence Territoriale de l’agglomération vannetaise (SCOT) Arrêt du Document d’Orientations et d’Objectifs (DOO) en avril 2016 et enquête publique d’août à septembre 2016.

⇗ Document d’Aménagement Artisanal et Commercial (DAAC) DAAC retranscrit dans le SCOT en cours de révision

⇒ Programme Local de l’Habitat (PLH) PLH 2016-2021 approuvé (décembre 2015)

⇒ Plan de Déplacement Urbain (PDU) PDU approuvé (février 2011)

PRÉSERVER LES RESSOURCES NATURELLES ET LE CADRE DE VIE

5. Développer la place de la biodiversité urbaine et du végétal en ville

Chiffres clés

Ville coeur du Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan
Label 4e fleur (octobre 2015)
Surface en zone Natura 2000 : 232 ha
Surface totale des espaces verts et naturels gérés par la commune : 210 ha
Zones humides communales : 273 ha
Arbres d’alignement : 10 500 unités
Jardins familiaux : 5 ha, 135 emplacements
Nombre d’inscrits au réseau d'alerte « Pollinarium sentinelle » (octobre 2016) : 290 (réseau www.alertepollens.org)

Biodiversité : connaître pour mieux préserver

⇗ Poursuite de l’étude sur la migration des chauves-souris (résultats en décembre 2016)

⇗ Expérimentation de l’éco pâturage dans le bassin de régulation des eaux pluviales de Kerlann

⇗ Extension du rucher de Rosvellec en 2016 : 20 ruches, 250 kg de miel récolté

Développer la place du végétal en ville

 

⇗ Opération « Embellissons nos rues ensemble »

Les vannetais sont invités à participer à l’entretien de leur pas de porte, en désherbant et en plantant des graines de fleurs ou de plantes de type « pieds de murs », « mini tapis multicolore »… des outils pour laisser se développer la biodiversité ou chasser naturellement les mauvaises herbes.

⇗ Sur les espaces publics, végétalisation de la rue du 8 mai et de la place Le Brix.

⇗ 2e édition des « Jardins éphémères » : 21 sites au total ont accueilli des jardins éphémères en 2016, une initiative très appréciée du public.

⇗ Réaménagement des places Gambetta et Brulée : en 2016, deux places historiques de Vannes sont reconfigurées : la partie Ouest de la place Gambetta et la place Brulée. Une fois réaménagées, elles offriront des espaces apaisés de déambulation qui auront vocation à accueillir d’autres jardins éphémères.

Zéro phyto

Au 1er janvier 2017, l’usage des produits phytosanitaires sera totalement interdit. Le service des espaces verts n’a pas attendu cette date pour travailler quotidiennement au « 0% phyto », afin de respecter notre environnement immédiat.

Voir la page

⇒ Désherbage : techniques alternatives à l’usage des produits phytosanitaires Allées et aires sablées : désherbage mécanique ou engazonnement (semis de fétuque, plantation de sédum).
Surfaces imperméables (enrobés, pavés…) : désherbage thermique à la vapeur pour la zone portuaire ou aires ‘’fermées’’ situées à proximité d’un point d’eau, désherbage mécanique (sarcloirs, binettes, débroussailleuses) associé à un désherbage thermique à flamme directe pour les trottoirs. Unité de production de plantes d’appartement et de décoration (600 m² de serre – 3 000 plantes) : méthodes de lutte biologique.
L’usage des herbicides est exclusivement limité aux surfaces perméables ne présentant pas de risques de ruissellement (sols stabilisés ou gravillonnés).

Lutte contre les frelons asiatiqueshttp://www.mairie-vannes.fr/outils-et-services/vannes-actus/actualite/actualite/article/frelons-asiatiques-2/

Voir l'actualité

6. Gérer et préserver la ressource en eau

Une eau potable de qualité

34 981 abonnés desservis
4,6 millions de m3 d’eau potable produite
2,91 millions de m3 d’eau potable distribuée à Vannes
Part des prélèvements d’eaux souterraines : 31%
Taux de conformité 2015 (paramètres microbiologiques et physicochimiques) : 100%

Un assainissement efficace

4,6 millions de m3 d’eau traités sur les deux stations
Auto surveillance, contrôles et diagnostic du réseau
Conformité européenne des rejets d’eaux épurées
Boues : 1 392 tonnes de matière sèche évacuées selon des filières conformes à la réglementation

Des prix attractifs pour l’ensemble des usagers

Prix de l’eau potable : 1,75 €/m3 (prix TTC 2016 du service au m3 pour 120 m3) Prix de l’assainissement : 1,35 €/m3 (prix TTC 2016 du service au m3 pour 120 m3)

Solidarité en matière de fourniture d’eau potable et de traitement des eaux usées : en matière d’eau potable, la Ville de Vannes fournit un million de m3 au Syndicat Eau du Morbihan, pour garantir la sécurité de l’approvisionnement et satisfaire les besoins de la Presqu’île de Rhuys et de Vannes Ouest.

Les travaux réalisés ou en cours.

En matière d’eau potable :

  • Mise en place de stations d'alerte sur les ressources de Liziec et Noyalo: mesure de turbidité, oxygène dissous, matière organique, pH, conductivité, ammonium.
  • Réhabilitation de l'usine du Liziec avec un procédé charbon actif (phase de conception – travaux prévus second semestre 2017.
  • Réhabilitation de l'usine de Noyalo : étude de diagnostic et de définition des besoins.

En matière d’assainissement :

  • Réhabilitation de la filière « boues » du système d'assainissement : transfert des boues de Prat vers Tohannic et conception d'un atelier de déshydratation par filtre presse à Tohannic avec stockage couvert (conception en cours, travaux prévus fin 2017).
  • Réhabilitation de la station du Prat : construction d'un nouvel ouvrage de prétraitement.
  • Etude de faisabilité de désinfection à l'acide per acétique (essai en cours).

7. Préserver l’environnement maritime et portuaire

Sur la plage et le bassin de Conleau, le classement des eaux de baignade est le suivant :

 

2013

2014

2015

2016

Plage

***

***

***

***

Bassin

***

***

**

***

Classement selon la directive 2006/7/CE en vigueur à partir de la saison 2013 : *** : Excellent ; ** : Bon

Examen d’un protocole de surveillance accrue de la qualité de l’eau pour 2017

Un port de plaisance en coeur de ville et des équipements portuaires concourant à la réduction des pollutions

250 places sur pontons dans le bassin à flot (35 sur ligne de mouillage)
1 pompe de récupération des eaux noires (service gratuit),
12 points de collectes sélectives (ordures ménagères, verre, emballages et papiers) dont plusieurs enterrés, autour du port,
1 point de collecte des déchets spéciaux à la capitainerie (batteries, piles, filets, matériel divers…),
4 sanitaires et 12 cabines de douches accessibles par digicode pour les plaisanciers de passage et par carte pour les résidents du port de Vannes (eau chaude solaire).
Nouvelle signalétique à destination des plaisanciers (concernant tri des déchets notamment).

8. Promouvoir une ville propre et saine

Propreté

Numéro vert gratuit « Allo propreté »
Entretien quotidien de 200 km de voies, 400 km de trottoirs, 9 ha de places
673 tonnes de sables et déchets de balayage des chaussées,
220 tonnes de ramassage de feuilles en période automnale et 20 tonnes d’algues,
60 tonnes de déchets issus des marchés et manifestations,
21 sanitaires publics à entretenir (tous gratuits),
1 service gratuit d’enlèvement des graffitis,
63 distributeurs de sachets plastiques en amidon distribués pour le ramassage des déjections canines (un distributeur supplémentaire en 2016 rue de Clisson).

Faciliter la collecte des déchets en centre-ville

Colonnes de tri : 20 colonnes de récupération du textile

Types

Multi matériaux

Ordures ménagères

Verre

Textile

Total général

Aérien

82

0

151

20

414

Enterré

60

71

30

0

Projets à l’étude : installation de colonnes enterrées sur le secteur de Kercado
Secteurs déjà aménagés dont l’optimisation est à l’étude : Les Lices

Qualité de l’air :

Dioxyde d’azote(NO2) et ozone (O3) : surveillance en continu sur 2 stations « urbaines » représentatives de l’air respiré par la majorité des habitants de l’agglomération.

Benzène : en 2013, une campagne de mesure du benzène conclue en l’absence de pollution de cette nature sur Vannes.

Particules de diamètre aérodynamique inférieur à 10 μm (PM10) : depuis janvier 2014, la station de l’UTA est équipée d’un analyseur de poussières.

Les résultats 2015 de la qualité de l’air sont présentés dans ce tableau :

Moyenne annuelle en μg/m3

Maximum horaire
en μg/m3

Nb dépassements/
seuil d’information

Nb dépassements/
seuil d’alerte

Objectif de qualité
en μg/m3

Seuil d’information

Seuil d’alerte

NO2
Roscanvec

12

93
(le 07/01/2015)

0

0

40

200 sur 1 h

400 sur 1 h

O3
Roscanvec

54

150
(le 10/07/2015)

0

0

120 sur 8 h

180

240

O3
UTA

55

148
(le 03/07/2014)

0

0

120 sur 8 h

180

240

PM10
UTA

12

63
(le 13/03/2014)

7

3

30

50

80

Le seuil d’information est dépassé 7 jours en 2015, à Vannes, pour les PM10. Le Morbihan est le seul département breton à ne pas enregistrer de dépassement du seuil d’alerte en 2015.

9. Prendre en compte le développement durable dans les projets urbains, mettre en valeur le patrimoine, et développer des espaces publics pour tous

Réaménagement de la place Gambetta et de la place Brulée

Dispositif d’aide au ravalement des immeubles

Campagne du quartier Saint Vincent : 30%

Ensemble du secteur sauvegardé : 20% avec plafond

Mise à jour de la charte des terrasses (en cours)

10. Sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux de l’environnement et du développement durable

⇒ Événements grand public 2016 Installation de Grainothèques Embellissons nos rues ensemble ! Fête de la nature Golfe propre Fête du Parc Vannes Côté jardin Nettoyage de nichoirs dans le Parc des Vallons de Kercado par les élèves de l'école de la Rabine (labellisée LPO).
Voir l'actualité

⇒ Hugo Energie : action préventive en matière d’économie d’énergie et intervention auprès des demandeurs d’aides financières
Moyens : 1 conseillère - Accueil au CCAS
Fréquentation : 361 personnes dont 241 accueils individuels
Public : Bénéficiaires des minima sociaux, personnes« précaires », personnes âgées, personnes propriétaires de leurs logements, scolaires, jeunes de moins de 25 ans et personnes en situation d’endettement/surendettement
Partenariats EDF Bleu ciel, service municipal de l’eau, GDF Dolce Vita, Trésorerie Principale Interventions 391 actions mises en œuvre :

  • 7% mensualisation
  • 18% plan d’apurement
  • 22% information sur les eco-énergies /suivi de litiges/ médiation
  • 24% évaluation budgétaires
  • 26% autres

⇒ Maison de la nature : activités de sensibilisation à l’environnement et de découverte de la nature, auprès d’un public jeune principalement.
Moyens : 2 animateurs - Matériel et accueil à la Maison de la Nature
Fréquentation : 3 875 participants (scolaires vannetais, scolaires non vannetais, ALSH et Ticket Sport Loisir, animations de vacances auprès des jeunes, animations adultes) + interventions TAP 2 après-midi par semaine.
Thèmes abordés en 2015 – 2016 :

  • Littoral : pêche à pied découverte de la faune de l’estran, observation des oiseaux hivernants dans le Golfe, la laisse de mer et son rôle vital sur le haut de la plage.
  • Bois/Haie champêtre : reconnaissance des arbres et arbustes, traces et indices d’animaux forestiers, la petite faune du sol.
  • Accueillir les animaux utiles au jardin : fabrication de nichoirs et mangeoires à oiseaux, refuges à chauves-souris, hôtels à insectes.
  • Autres séances : Land Art, lecture de paysage sur la butte de Kérino.

LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

11. Diversifier les modes de production d’énergie Illustrations : chaufferie biomasse

Étude en cours de mise en place d’un réseau de chaleur et d’une chaufferie urbaine à Kercado

12. Favoriser les modes de transport alternatifs à la voiture

  • Ouverture du passage inférieur de Kérino en 2016
    • Nouvelle desserte en bus sur l’axe Est-Ouest (jonction facilitée)
    • Desserte piétonne et cycles
  • Poursuite de l’extension des zones 20 et 30 (objectif 2017 : généralisation à l’ensemble des quartiers à l’exception des grands axes).
  • Priorité cyclistes aux feux en 2017 (sauf points dangereux)
  • Nouvelles bornes de recharge de véhicules électriques (14 bornes en 2017) - Réflexion sur la requalification/reconfiguration de la rue Thiers
  • Essai de piétonisation place Gambetta (en aout 2016)
  • Gratuit du stationnement pour les véhicules écologiques (1h30)
  • Projet d’itinéraire piétonnier urbain (hors voirie) à compter du printemps 2017 (à l’étude)
  • Maitrise d’ouvrage Vannes Agglo : ouverture de l’aire de covoiturage du Chapeau Rouge en 2016. Ouverture du P+R Ouest en 2017 (Ploeren – Keranguen)

Vélocéa : 174 vélos en libre-service, 342 points d’accroche

13. Développer la place des espaces verts et du végétal, y compris en coeur de ville

Ombre, stockage du CO2, filtration des particules polluantes, régénération des nappes phréatiques…les espaces verts contribuent à réduire les effets du changement climatique.

Vannes, ville verte et bleue (PLU) :

⇗ Privilégier le renouvellement urbain plutôt que les extensions d’urbanisation
⇗ Identifier et préserver la trame verte et bleue
⇗ Développer une trame d’espaces de nature en ville en lien avec la trame Verte et Bleue.
⇗ Verdir le cœur de ville : parc urbain de Ménimur, coulée verte Nord Gare, jardins éphémères, place Gambetta, place Brulée…

RENFORCER LES SOLIDARITÉS

14. Rendre Vannes accessible et agréable à vivre pour toutes personnes porteuses d’un handicap

Un environnement sécurisé pour toutes les nouvelles constructions et/ou aménagements :

Création de places de parking pour les personnes handicapées (3,30 m de largeur au lieu de 2 m), 1 place pour 49 voitures.

Largeur du trottoir. Libre de tout obstacle sur 1,40 m

Bandes podo-tactiles à chaque passage piéton

Hauteur et couleur des bornes : tout obstacle doit être détectable par une personne malvoyante

Pentes des rampes d’accès

80% de feux sonores (mise à disposition gratuite de télécommandes pour les personnes malvoyantes ou non-voyantes fonctionnant sur les carrefours à feux et dans les bâtiments équipés de modules sonores.

Exemples d’aménagements dans les constructions récentes ou en cours : coulée verte à Nord-Gare, nouvelles médiathèques à Ménimur et Beaupré-Lalande-Tohannic, Multi-accueil des Vénètes, Centre social de Kercado…

Création d'une commission communale de l'accessibilité (février 2015). Formation courant 2016 de l’ensemble des agents d’accueil de la Ville de Vannes et du CCAS à l’accueil de personnes en situation de handicap.

Approbation de l’Agenda d’Accessibilité Programmée de la Ville de Vannes au Conseil Municipal du 26 juin 2015. La Ville de Vannes a réalisé tous les diagnostics obligatoires de ses ERP et a effectué ces dernières années des travaux d’accessibilité sur divers bâtiments pour un montant annuel d’environ 300 000 € TTC en s’attachant particulièrement aux sites ou aspects jugés prioritaires. Les travaux restant à effectuer ont été estimés à environ 7 000 000 € HT. L’Agenda d’Accessibilité Programmée de la commune, tel que proposé porte sur la mise en accessibilité de 92 ERP, sur 9 ans. A l’heure d’aujourd’hui, de nombreux EPR sont accessibles : Limur, Kiosque, salle bas château de l’Hermine, Maison Nature, Halles des Lices, centre social de Kercado, Parc Chorus, Maison de quartier de Kercado…

Conformité du www.mairie-vannes.fr au Référentiel Général pour l'Accessibilité des Administrations (RGAA) à 86%

Édition d’un guide de l’autonomie qui récence l’ensemble des informations pratiques et contacts utiles.

15. Lutter contre les exclusions et la précarité, et développer des dispositifs d’aides aux habitants

Approbation du programme 2016 du Contrat de Ville : 84 actions dont 25 nouvelles par rapport à la programmation 2015 du Contrat Urbain de Cohésion Sociale.

16. Conforter l’offre de logements sociaux et la mixité sociale

Structure du parc
31 151 logements au total sur Vannes dont 88 % de résidences principales, 4% de résidences secondaires et 8% de logements vacants (données INSEE 2010).
43,7% des ménages sont propriétaires de leur logement (INSEE 2009)

Locatif social
⇗ Taux de logements sociaux Au regard de la demande en logements sociaux et bien que le taux actuel soit supérieur à 24%, le seuil minimal de réalisation de locatifs sociaux par les opérateurs privés, dans le cadre d’opérations d’au moins 20 logements, est fixé à 25%. A noter que 81% des demandeurs sont des personnes seules ou des familles mono parentales.
⇗ Une répartition de logements sociaux de nature à favoriser la mixité sociale Une part importante du parc est bien répartie à travers toute la ville. Ce facteur, doublé d’un grand nombre de petites opérations, est favorable à la mixité sociale. Les grands quartiers d’habitat social sont Ménimur (1 360 logements), Kercado (650 logements), Cliscouët (600 logements), Conleau (400 logements), rue Monseigneur-Yves-Plumey (119 logements)

17. Réintégrer les quartiers d’habitat social

Kercado

⇗ Restructuration du centre commercial de Kercado (2016 – 2019)
⇗ Maison des associations Montée en puissance de l’équipement qui accueille plus de 350 associations utilisatrices (6 000 personnes/mois).
⇗ Nouveau multi-accueil des Vénètes Regroupement des deux mini-crèches de Suffren et Cliscouët, pour une capacité d’accueil de 35 places, destinées aux enfants de moins de 4 ans, dont 5 places réservées aux enfants porteurs de handicap (ouverture le 4 janvier 2016).

Ménimur

⇗ Rénovation de l’avenue Degas : vastes cheminements piétons et espace dédié aux cycles, larges bandes plantées et éclairage public rénové
⇗ Une nouvelle médiathèque

ACCOMPAGNER TOUS LES AGES DE LA VIE

18. Soutenir la petite enfance, les jeunes et les personnes âgées

Vannes Ville amie des enfants

Voir l'actualité

Petite enfance

⇗ Petite enfance : un nouveau multi-accueil rue des Vénètes
Le multi-accueil des Vénètes verra le jour à Kercado (regroupement des accueils de Suffren et de Cliscouët). Il dispose de 35 places, dont 5 réservées aux enfants porteurs de handicap.

Accompagnement des personnes âgées

⇗ Collecte des déchets verts pour les Vannetais de plus de 75 ans et les personnes à mobilité réduite Collecte gratuite des tailles de branches et de haies, à domicile à l’occasion de 2 collectes /an (en 2016, 152 bénéficiaires, 26 m3 broyés, 2 m3 redonnés aux particuliers). L’objectif 2017 consistera à coupler cette action aux opérations de broyage de Vannes Agglo.

Voir le bilan

⇗ Ouverture du premier Ehpad municipal Sabine de Nanteuil à Ménimur
La résidence Sabine de Nanteuil est le premier Ehpad (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) de la Ville de Vannes.
Capacité totale de l’Ehpad : 62 places
ÉEquipe pluridisciplinaire à terme : 40 personnes (directrice, médecin, secrétaire, infirmiers, aides-soignants, psychologue, ergothérapeute, animateur…) avec des recrutements.
Construction aux normes BBC

19. Promouvoir le sport et la culture pour tous

De nouvelles médiathèques de quartier

⇗ Médiathèque de Ménimur
Spécificité : petite enfance (livres cartonnés, albums, CD, DVD, des ouvrages pour les parents et les professionnels).
Locaux adaptés à l'accès des tout-petits.
Médiathèque 3e lieu, jardin de lecture, conçues pour l’accessibilité des personnes à mobilité réduite

⇗ Médiathèque de Beaupré – Tohannic  Spécificité : numérique et multimédia, offre étoffée de ressources en ligne, jeux, livres numériques, presse, modules d’autoformation, VoD, musique en ligne. Mise à disposition de tablettes, liseuses et un écran de visionnage Médiathèque 3e lieu, jardin de lecture, conçues pour l’accessibilité des personnes à mobilité réduite

⇗ Automatisation des prêts et retours de documents dans l’ensemble des médiathèques de Vannes

Poursuite de l’opération « Vannes, tous en basket »

MODES DE PRODUCTION ET DE CONSOMMATION RESPONSABLES

20. Encourager les initiatives responsables, écologiques et solidaires

⇗ Trois marchés de plein air (lien vers la rubrique)

⇗ Une cuisine centrale résolument tournée vers la qualité Origine des produits : Le boeuf (label rouge), le porc (BBC), la volaille, la viande cuite, le poisson frais, les oeufs, le pain et les produits bio sont exclusivement d’origine française ; les produits laitiers à 98% ; le porc frais / jambon et charcuterie à 95%. Concernant les fruits et légumes notamment, les produits sont à 66% d’origine française et 26% d’origine européenne, 8% origine internationale.
Fournisseurs : A 86% bretons dont pour moitié en Morbihan. 14% : région Pays de la Loire. Produits biologiques (100% d’origine française). Approvisionnement bio pour les produits suivants : lait, pain et fruits et légumes pour partie et céréales représentant 27% des ingrédients des menus scolaires ou 14% de la dépense.
Source : dépenses alimentaires réalisées en 2015

⇗ Des jardins potagers pour les familles les plus modestes
Ces jardins « familiaux » sont attribués en priorité aux vannetais qui ne disposent pas déjà d’un jardin et aux personnes à faibles revenus :

  • Bernus / Kercado (depuis 1993) : 51 parcelles
  • Kermesquel / Ménimur (depuis 2008) : 57 parcelles
  • Cliscoüet (depuis 2013) : 27 parcelles

Ils sont accessibles aux personnes à mobilité réduite, équipés d’un récupérateur d’eau de pluie d’une contenance de 1000 litres. L’usage de produits polluants est strictement interdit. Le coût de location annuelle d’une parcelle est de 40 centimes d’euro le m2, consommation d’eau comprise.

⇗ Une production et une vente de miel de Vannes, au profit d’associations caritatives
250 kg de miel ont été récoltés sur 20 ruches installées en 2016 sur une parcelle municipale (Rosvellec). Les bénéfices de la vente du « Miel de Vannes – Mel Gwened » sont intégralement reversés à des associations caritatives vannetaises. Cette action conjugue écologie (pollinisation), circuit court et solidarité.

21. Réduire, réutiliser et recycler les déchets

⇗ Offrir une seconde vie aux déchets municipaux : sacs en toile PVC réalisés à partir de bâches promotionnelles
En favorisant le réemploi de matériaux, cette initiative permet de réduire la production de déchets non biodégradables et de leur offrir une seconde vie. La collaboration avec l’Établissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT) permet aux personnes en situation de handicap d’accéder à une insertion sociale par le travail. Ces produits sont conçus et réalisés sur le territoire, ils sont réalisés à partir de bâches promotionnelles sont des toiles PVC résistantes et imperméables, faites pour durer.

⇗ Mise en vente de bien d’occasion via le site Web Enchères de la Mairie de Vannes
Dans une logique de rationalisation et d’optimisation des ressources de la Ville de Vannes, une démarche de revente de biens de la commune a été lancée en collaboration avec le site internet webencheres.com (40 articles vendus en 2015 représentant 67 230 € de bénéfices). Elle permet aux particuliers d’acquérir une grande variété de matériel d’occasion à des prix avantageux et à la collectivité de revendre du matériel ancien, réformé ou non utilisé. Au-delà de la ressource financière qu’un tel service constitue, il s’inscrit aussi dans une logique de développement durable et de recyclage, où les biens ont une seconde vie plutôt qu’une mise au rebut ou en déchetterie. Grâce à ce procédé la Ville souhaite impliquer les usagers dans une démarche éco-citoyenne.

PARTICIPATION CITOYENNE

22. Donner la parole aux habitants

Une boite à idée COP21

Un conseil municipal jeune depuis
Mandat 2014 – 2016: action familiale « une journée en bord de mer » à Larmor Baden, animation intergénérationnelle « échangeons nos savoirs  »…

Conseil municipal des ainés
Contrôle et approvisionnement du réseau municipal de bibliothèques de rue, projet de parcours santé urbain, et nombreuses autres initiatives à l’étude

Conseils citoyens et de quartiers
Projets à l’étude de zone de gratuité sur le marché ou de plateforme numérique de troc (échange-troc), participation aux projet en cours (restructuration du centre commercial de Kercado ou réaménagement du square du Morbihan), balisage de chemins piétonniers, circuits sports-santé intergénérationnels, parcours pédagogiques et signalétique faune/flore, fêtes de quartier, etc…

Des échanges sur les projets
⇗ Révision du Plan Local d’Urbanisme
⇗ Réunions de quartiers
⇗ Réunions de voirie
⇗ Permanences des élus

Centre administratif municipal

7 rue Joseph Le Brix
Tél. : 02 97 01 60 00

Ouverture :

  • Du lundi au vendredi de 8h15 à 12h15 et de 13h15 à 17h.
  • Permanence de service de l'État civil, le samedi de 9h à 12h.
    Sont traités en priorité : les déclarations de naissance et de décès ainsi que les demandes de passeport (sur rendez-vous).
  • Le samedi matin, accueil téléphonique de 9h à 12h.

Hôtel de ville

Place Maurice Marchais
BP 509 - 56019 Vannes Cedex

Tél. : 02 97 01 60 00

Ouverture :

  • Du lundi au vendredi de 8h à 12h15 et de 13h15 à 18h.
  • Le samedi matin de 9h à 12h.