Passage inférieur de Kérino

Flux Rss
Module Addthis
Imprimer la page
Diminuer la taille du texte Changer la taille du texte Agrandir la taille du texte

Aujourd’hui, et depuis de nombreuses années, les véhicules terrestres et les bateaux doivent se partager le Pont de Kérino. Les premiers pour traverser l’entrée du port de plaisance. Les seconds pour entrer dans le bassin à flots ou en sortir. En effet, la circulation des uns et des autres dépend de la marée et de la fermeture ou de l’ouverture du Pont de Kérino. En 2016, le tunnel de Kérino proposera une solution intéressante pour tous et permettra une liaison continue des transports en commun.

Un partenariat public-privé pour la construction du tunnel

Le 19 octobre 2012, le Conseil Municipal a choisi le partenaire qui va financer, construire, exploiter, gérer et assurer la maintenance du futur tunnel de Kérino, dans le cadre d’un contrat de partenariat public-privé*. Il s’agit de Vinci Construction France associé à FIDEPPP2 et Natixis Environnement & Infrastructures.

Ce contrat de partenariat portera sur une durée de 28 ans (soit jusqu’en 2040). Le coût prévisionnel global de cette opération est de 76.2 M€ TTC, ce qui représente, pour la collectivité, un loyer moyen annuel de 2.72 M€ TTC sur 25 ans. Ce coût englobe : la construction du passage inférieur, la création de parkings publics, le dragage du port, la valorisation des sédiments, les aménagements paysagers ainsi que l’entretien sur les 25 ans du contrat.
Les travaux, d’une durée de près de 3 ans, sont lancés en 2013.

Ces travaux sont soutenus financièrement, à hauteur de 14,150 M € par Vannes agglo, le Conseil départemental du Morbihan et la Région Bretagne.

*Le recours à la procédure d'un partenariat public-privé a fait l’objet d’un avis du Ministère des Finances sur l'évaluation préalable, qui a conclu qu’il s’agissait pour la ville de Vannes de la procédure la plus avantageuse.

En images

Vues aériennes
Les travaux

Circulation de tous les usagers

Le passage de Kérino est un axe de circulation extrêmement fréquenté (près de 17 000 véhicules par jour et 7500 entrées et sorties de bateaux par an). Le tunnel était devenu une véritable nécessité pour la ville, afin d’en fluidifier le trafic.
Faire cohabiter automobilistes et plaisanciers, tout particulièrement en période estivale, est extrêmement difficile.

L'un des principaux objectifs du tunnel de Kérino est de régler les conflits d'usages entre les trafics automobiles et maritimes. Il évitera ainsi le report du trafic automobile sur le coeur de ville lorsque, comme actuellement, le pont de Kérino est ouvert à la navigation.

L’ouvrage couvert sur 250 m de long comporte 2 espaces de circulation, entièrement sécurisés et vidéosurveillés.
Les voitures, les deux-roues motorisés, les bus et les poids-lourds emprunteront le tunnel qui leur sera réservé. Un second tunnel destiné aux piétons et aux cycles, appelé « voie douce », sera protégé du bruit, de la circulation et des nuisances olfactives. Il sera aménagé avec différentes séquences d'ambiance et d'éclairage pour le confort des usagers.

Continuité des liasons douces : Le projet prend en compte la nécessaire circulation des modes doux avec la création de cheminements dédiés aux cycles et piétons.

Ouverture d'une liaison pour les transports en communs : Ce nouvel ouvrage va permettre également un maillage complet de la ville par les transports en commun, ce qui était impossible avec le pont tournant.
Le futur tunnel permettra ainsi d'assurer une continuité de liaison indispensable au fonctionnement du réseau des bus urbains, au sud de la ville.

Modifications des lieux

Si l’on se focalise sur la rive ouest, de nombreuses modifications des lieux apparaissent. La première est bien sûr la transformation de la voie d’accès ou de sortie du pont de Kérino actuel, reconfiguré en liaison douce. L'aménagement permettra la continuité de la piste cyclable le long des avenues du Maréchal Juin et du Maréchal de Lattre de tassigny, et la création d'une piste cyclable et d'un chemin piétonnier dédiés à la circulation douce.

La création de deux giratoires sur l'avenue du Maréchal Juin, permettra de sécuriser les accès vers le tunnel de Kérino et vers le Parc du Golfe.
Le port de commerce sera déplacé d'une centaine de mètres en aval, pour permettre la construction du tunnel.

Un parking public paysager améliorera le stationnement. Il pourra notamment être utilisé par les usagers des activités touristiques du parc du Golfe.
Un parking réservé à l'usage des habitants de l'île d'Arz permettra d'assurer la continuité sociale des transports avec les navettes maritimes vers l'île.

Un projet respectueux de l’environnement

La construction du tunnel de Kérino s’attache à respecter et à valoriser l’environnement naturel du site.
Tout d’abord lors de l’opération de dragage, qui permettra d’extraire hydrauliquement les sédiments qui seront acheminés par conduites étanches jusqu'au site de transit et de valorisation des lagunes de Tohannic.

Pour le volet aménagement paysager, une grande attention est portée au respect de l’environnement actuel. Les éléments naturels les plus sensibles du site (vasière et haie à l'est) feront l'objet d'un suivi lors de la réalisation des travaux.
De nombreuses plantations viendront valoriser les espaces et participeront à l'intégration de l'ouvrage.
L'aménagement de l'opération présentera un caractère respectueux de la proximité du Golfe du Morbihan et de la nécessaire préservation du littoral.

Centre administratif municipal

7 rue Joseph Le Brix
Tél. : 02 97 01 60 00

Ouverture :

  • Du lundi au vendredi de 8h15 à 12h15 et de 13h15 à 17h.
  • Permanence de service de l'État civil, le samedi de 9h à 12h.
    Sont traités en priorité : les déclarations de naissance et de décès ainsi que les demandes de passeport (sur rendez-vous).
  • Le samedi matin, accueil téléphonique de 9h à 12h.

Hôtel de ville

Place Maurice Marchais
BP 509 - 56019 Vannes Cedex

Tél. : 02 97 01 60 00

Ouverture :

  • Du lundi au vendredi de 8h à 12h15 et de 13h15 à 18h.
  • Le samedi matin de 9h à 12h.