Aller au contenu principal
Appli mobile

Château de l'Hermine

La location des espaces du Château de l’Hermine ne sera plus possible à partir de janvier 2022, pour cause de réaménagements des lieux.

L'Histoire

Le Château de l’Hermine fait tellement corps avec les remparts que l’on pourrait penser, à tort, qu’il est un élément constituant des fortifications de la Ville de Vannes. En réalité, ce bel édifice surplombant un jardin à la française devant lequel s’écoule la Marle, est un hôtel particulier de la fin du XVIIIe siècle qui a été construit à l’emplacement de l’ancien Château de l’Hermine. Du premier Château de l’Hermine, le vrai, le seul, il ne reste plus rien aujourd’hui.

La construction du Château

Ce château fort fut construit à la demande du duc Jean IV de Bretagne à la fin du XIVe siècle. Sa construction intègre de nouveaux remparts et se dote d’un majestueux jardin. Dès la fin du XVe siècle, le Château de l’Hermine devient la résidence principale et la forteresse des ducs de Bretagne, jusqu’à ce que François II et sa cour décident d’aller s’installer à Nantes. En partie détruit sous le règne de Louis XIII, une partie de ses pierres sera utilisée pour réparer les remparts, et plus tard, pour construire les quais du port de Vannes. Le château est ensuite cédé par Louis XIV à la ville de Vannes.

L’Hôtel Lagorce

En 1784, Julien Lagorce, traiteur-pâtissier, rachète le château et détruit ses deux tours en ruine pour y bâtir un hôtel-restaurant, d’où l’autre nom donné au monument : l’Hôtel Lagorce, qui fermera ses portes en 1803. À partir de 1876, racheté par l’État, l’ancien château assurera différentes fonctions : école d’artillerie, siège de la Trésorerie Générale du Morbihan, école de droit… C’est en 1976 qu’il deviendra propriété de la ville de Vannes, pour devenir un lieu d’expositions pour le Festival annuel de la photographie ou pour diverses associations.

La restauration

Le Château de l’Hermine fait partie des bâtiments patrimoniaux emblématiques de Vannes. Situé dans le cœur historique de la ville, le long des jardins des remparts, sa restauration tient à cœur de la municipalité, des Vannetais et de l’ensemble des personnes soucieuses de sauvegarder le patrimoine architectural de notre pays.

L’ambition affirmée de la municipalité est de faire du Château de l’Hermine, propriété de la ville depuis 1976, le nouveau musée des beaux-arts, pour un coût estimé à 15 millions d’euros.

Depuis plusieurs années une politique active est menée en faveur de la préservation et de la rénovation du patrimoine local (Hôtel de limur, Chapelle Saint-Yves…), à travers des investissements financiers conséquents.

La ville a aujourd’hui besoin de votre soutien.

Grâce à vos dons, le château de l’Hermine peut retrouver toute sa splendeur et offrir aux habitants comme aux touristes un site culturel exceptionnel, propice à l’organisation d’événements culturels et artistiques, en parallèle des expositions temporaires et permanentes de ce tout nouveau musée des beaux-arts.

Le projet muséal au Château de l'Hermine

Le projet muséal consiste à donner une visibilité au musée des beaux-arts, à lui donner une force d’attractivité touristique et locale et surtout lui permettre de présenter des collections dans un environnement conçu à cet effet, pour une mise en valeur optimale des œuvres et un parcours découverte très agréable pour les visiteurs.

Le public

Il est fondamental pour le musée de pouvoir accueillir tous les publics :enfants, adolescents, classes, familles, séniors, personnes porteuses de handicaps visuels, physiques, auditifs et cognitifs. Un public local ainsi qu’un public dit extérieur et touristique.

La programmation

Le musée des beaux-arts s’orientera vers une programmation destinée à un large public :

  • En lien avec les collections du musée
  • En écho avec les collections du musée d’histoire et d’archéologie
  • En lien avec les thématiques retenues, notamment celle du paysage
  • En lien artistique avec le territoire du Morbihan
  • En réseau avec d’autres musées

L’événementiel

Ce nouveau musée favorisera l’accueil de grands évènements susceptibles de mettre l’accent sur des artistes de renoms et de bénéficier de prêts de grandes collections d’art publiques et privées. La visibilité de ce type d’exposition doit largement dépasser le territoire local pour une visibilité nationale voire internationale, surtout dans le cadre de partenariats.

Le public sera associé à des évènements participatifs en lien avec les expositions, afin de dynamiser le musée et de le rendre attractif pour le plus grand nombre.

Les réserves

Tous les locaux seront aveugles ou auront un éclairage naturel maîtrisé qui ne nuit pas aux contraintes de conservation.

  • La température et l’hygrométrie seront maitrisés grâce à des équipements adaptés et des systèmes de régulation.
  • Des zones techniques ainsi que des ateliers de restauration, d’encadrement et de prises de vue seront créés.
  • Un accueil chercheur et un espace de consultation seront intégrer sur le site, car les réserves sont un lieu de travail.

Calendrier prévisionnel des travaux

  • Novembre 2021 Lancement de l’opération de réhabilitation du Château de l’Hermine avec la phase de fouilles  
  • 2022-2023 Etudes préparatoires au chantier, marchés publics, programme muséographique…  
  • 2023-2025 Phase de travaux d’une durée de 24 à 26 mois  
  • Second semestre 2025 Ouverture du nouveau musée des beaux-arts

Devenir mécène

Mécénat Château de l'Hermine

Associez votre image à celle de ce projet d'envergure en France. Engagez-vous à nos côtés pour sauvegarder le Château de l’Hermine, bâtiment emblématique de notre patrimoine local, ainsi que pour proposer une offre culturelle muséale d’envergure, à la hauteur de vos attentes, de vos envies et ainsi faire rayonner Vannes hors de nos frontières.

Le mécénat se définit comme étant le soutien matériel apporté, sans contrepartie directe de la part du bénéficiaire, à une œuvre ou une personne pour l’exercice d’activités présentant un intérêt général. Il correspond à une démarche désintéressée et peut revêtir différentes formes :

  • financier
  • en nature
  • en compétences

En tant que mécènes, la loi Aillagon de 2003 vous permet de bénéficier de contreparties, dans la limite de 25% de la valeur et de 65 € pour les particuliers, ainsi que d’une réduction d’impôts en fonction du montant de votre don.    

Vous êtes une entreprise ?     60% du don est réduit de votre impôt sur le résultat (IS /BNC / BIC / BA) Dans la limite de 0.5% du CA HT annuel et reportable sur 5 ans en cas de dépassement. Contacter la mission mécénat pour plus d'informations : 02 97 01 62 18    


Vous êtes un particulier ?     66% du don réduit de votre impôt sur le revenu     Dans la limite de 20% du revenu imposable avec la possibilité d’étaler sur cinq ans lorsque le plafond est atteint.     Par exemple, en nous donnant 1 000€, vous bénéficiez d’un avoir fiscal de 660€. Votre soutien vous coûte seulement 340€.     Le montant minimum des dons est de 50€ pour un particulier.    

Château de l Hermine

Service rattaché

Mécénat

Place Maurice Marchais, Vannes