Château de l'Hermine

Flux Rss
Module Addthis
Imprimer la page
Diminuer la taille du texte Changer la taille du texte Agrandir la taille du texte

Si vous souhaitez réserver une salle d'exposition au sein du Château de l'Hermine, merci de bien vouloir envoyer votre demande par mail ou courrier à la Direction de l'Evenementiel de la ville de Vannes, accompagnée d'une présentation de votre projet d'exposition.

Les demandes de location seront étudiées mi-octobre. La direction de l'événementiel reviendra vers vous une fois le planning finalisé.

 

Contact :
Ville de Vannes
Pôle animation - Direction de l'Evènementiel
Centre Victor Hugo - 22, avenue Victor Hugo
56000 Vannes
evenementiel@mairie-vannes.fr

Les espaces

Situées au rez-de-chaussée du château de l’Hermine, les deux salles offrent la possibilité d’exposer sur une surface totale de 208 m2.

Salle hermine 1

Salle Hermine 2

VENIR NOUS VOIR

Direction de l’Événementiel

22 avenue Victor Hugo Centre administratif
  Vannes

Contact :
Tél. : 02 97 01 62 30
Voir sur
LA CARTE

VOTRE ÉLU

Nadine PÉLERIN

Maire-adjointe - Grands événements, communication et relations internationales

Ecrire un courriel

En savoir plus

EXPOSITIONS

EXPOSITION CÉCILE BORNE

Exposition au Château de l'Hermine - Du 13 Novembre au 16 décembre 2021

LES GRANDES LIGNES DE LA MANIFESTATION

Les œuvres au château de l’Hermine

 

Tous les jours du 13 nov au 16 déc de 14h à 18h 30

La visite de l’atelier de Cécile Borne, et de sa galerie à Douarnenez, nous a permis de mieux cerner son travail de création et d’en découvrir la richesse.

L’exposition de Vannes va s’orienter selon deux axes :

Dans la grande salle 2 de l’Hermine, il a été convenu de proposer au public un vaste ensemble intitulé Les indigènes du 7ème continent, ensemble qui évoque le tristement fameux 7ème continent, fait de millions de tonnes de plastique, agglomérat de déchets entraînés et accumulés par les courants, jusqu’à constituer une île dont la superficie dépasse 6 fois la France.

Chaque jour sur nos côtes, il s’en échoue un peu plus. Et l’infatigable collectrice qu’est Cécile Borne a fini par se rendre à cette évidence qu’il fallait transmettre et rendre compte, alerter, sensibiliser sur la catastrophe en marche.

A propos de cette Fiction ethnographique plastique :

«Ce peuple habite les contrées plastiques et nous renvoie à notre inconséquence. Sa présence est le miroir de notre surconsommation galopante et de notre incapacité à gérer les déchets. Les Indigènes du 7ème continent assemblent les fragments, composent des rituels en liquidant la fonction première afin de laisser émerger un imaginaire ludique mais aussi inquiétant. Ils habitent un monde reconstitué par une esthétique de l’abandon, ils inventent de nouveaux codes, de nouveaux rites sur l’autel du grand désastre planétaire. Dans de cette installation, le visiteur est invité à circuler entre objets, images, vidéos, pointes d’écoutes audios, abstractions géométriques répétitives, accumulations étranges, mouvances organiques, détournements de fonds marins, appropriations plastiques. Il chemine à la rencontre de ce peuple, né de notre saturation consumériste. Je me suis rapprochée dans l’élaboration de ce projet, de scientifiques qui travaillent sur cette question» (Cécile Borne)

La salle 1 sera dédiée à un ensemble intitulé Tissus-mémoire.
Plusieurs compositions regrouperont des créations plastiques effectuées à partir des matériaux de prédilection de Cécile Borne que sont les tissus échoués qu’elle collecte depuis toujours sur les côtes, pour en faire la matière de ses œuvres.

« Sur les côtes de l’Atlantique les tissus trouvés renvoient essentiellement à l’activité des ouvriers de la mer. Ils sont lessivés par les marées, altérés d’une façon qui n’est pas celle de la Méditerranée au bord de laquelle les tissus sont plus enfouis et moins rongés, davantage corrodés par le soleil. C’est donc à une étude des s ruines que Cécile Borne se livre, exposant leurs différentes qualités, en plis, en incrustations, en franges, en déchirures, en dentelles involontaires qui rejoignent parfois le motif de l’algue — ce lent travail d’usure dont ne bénéficie pas le plastique »*

Seront notamment exposé ses « Carnets de bord », qui « de la pointe bretonne aux rivages portugais, de l’Italie au sud Tunisien, ou à la Turquie, mettent en œuvre des fragments malaxés puis restitués par le milieu océanique et sa temporalité de forme de flux. [..] dans le respect de leurs trajectoires invisibles, Cécile Borne les agence par lieux, par jour de collecte, construisant peu à peu une suite plastique qui apparaît comme une sorte d’atlas. Un atlas dans lequel les chiffons, les tissus deviennent des cartes. Celles des voyages de l’artiste mais aussi les relevés topographiques d’autres trajectoires erratiques. Nos géographies humaines. » *

* Texte de Virginie Gautier

 

Pour en savoir plus

Centre administratif municipal

7 rue Joseph Le Brix
Tél. : 02 97 01 60 00

Ouverture :

  • Du lundi au vendredi de 8h15 à 12h15 et de 13h15 à 17h.
  • Permanence de service de l'État civil, le samedi de 9h à 12h.
    Sont traités en priorité : les déclarations de naissance et de décès ainsi que les demandes de passeport (sur rendez-vous).
  • Le samedi matin, accueil téléphonique de 9h à 12h.

Hôtel de ville

Place Maurice Marchais
BP 509 - 56019 Vannes Cedex

Tél. : 02 97 01 60 00

Ouverture :

  • Du lundi au vendredi de 8h à 12h15 et de 13h15 à 18h.
  • Le samedi matin de 9h à 12h.
Google analytique