Nuisances liées aux goélands

Flux Rss
Module Addthis
Imprimer la page
Diminuer la taille du texte Changer la taille du texte Agrandir la taille du texte

Nuisances liées aux goélands

Les goélands sont une source de nuisances urbaines importante.

La principale cause de stabilisation et de nidification de ces oiseaux est le nourrissage par les humains. Pour éviter les désagréments d'une nouvelle nichée il est donc recommandé de ne pas nourrir les oiseaux, de fermer systématiquement les bacs de déchets ménagers et de rendre inaccessible l'endroit où ils ont niché l'année passée.

Malgré ces précautions, si vous subissez des nuisances dues à la présence de goélands, merci de bien vouloir compléter le formulaire ci-dessous. Celui-ci nous permettra d'établir un recensement des lieux de nidifications et de prendre les mesures préventives nécessaires.

La période de reproduction et d’élevages des jeunes peut s’étaler d’avril à août. En avril/mai, la femelle pond deux ou trois œufs, dans un nid préalablement construit, qui seront couvés entre 26 et 32 jours. L’envol des jeunes s’effectue entre cinq et sept semaines après l’éclosion. La fin de la nichée s’opère généralement au plus tard au mois août. Il existe des décalages entre le calendrier de reproduction entre le milieu naturel et la ville. La reproduction en milieu urbain est légèrement plus précoce.


La présence de goélands en ville peut occasionner plusieurs types de nuisances :

  • Le bruit. En effet, le niveau des émissions sonores peut apparaître parfois élevé au moment de la nidification, et particulièrement pendant l’élevage des jeunes ;
  • Les salissures sur les toitures, façades, trottoirs, monuments, véhicules et passants, liées aux déjections et au transport de matériaux pour la construction des nids ;
  • Lors de la reproduction, les adultes peuvent éventuellement effectuer des vols d’intimidation à l’égard des passants s’approchant des nids ou des poussins.


Toutes les espèces de goélands et de mouettes sont protégées en France (Articles L. 411-1 à L.411-5 et arrêté du 17 avril 1981 modifié fixant les listes des oiseaux protégés sur l’ensemble du territoire). La destruction ou l’enlèvement des œufs ou des nids, la destruction, la mutilation, la capture et la naturalisation des spécimens sont interdits.

Les recommandations formulées par les services communaux pour éviter les désagréments d’une nouvelle nichée sont :

  • D’éviter de nourrir les oiseaux. En effet, les goélands s’installent majoritairement à proximité des sources de nourriture, vous devez donc veiller :

- à ne pas les nourrir directement. Il est interdit de jeter ou déposer des graines ou nourriture pour y attirer les animaux errants ou sauvages.
- à ce que les sacs poubelles soient bien disposés dans les conteneurs prévus à cet effet et non pas directement sur le trottoir, les goélands pouvant les éventrer pour y trouver les restes d’aliments qui les intéressent.
- De rendre inaccessible l’endroit où ils ont niché sur les toits l’année précédente. S’agissant du domaine privé des résidences, il reste du ressort des syndics des copropriétés de réaliser les travaux nécessaires (pose de picots ou de filets) avant les prochaines nichées, vers le mois de mars au plus tard. Un contrôle et un nettoyage des toitures terrasses à ce moment de l’année est indispensable et en dehors de la période de reproduction potentielle. Ces recommandations sont signifiées par courrier, adressé chaque année à l’ensemble des syndics d’immeubles, offices communaux et départementaux.

Toutes les espèces de Goélands et de mouettes sont protégées en France (Articles L. 411-1 à L.411-5 et arrêté du 17 avril 1981 modifié fixant les listes des oiseaux protégés sur l’ensemble du territoire). La destruction ou l’enlèvement des œufs ou des nids, la destruction, la mutilation, la capture et la naturalisation des spécimens sont interdits.
 
C’est pourquoi, dans l’objectif de réaliser une étude d’impact sur les nuisances occasionnées par les goélands et afin de présenter un dossier de demande d’autorisation de stérilisation des œufs, la municipalité invite toute personne résidant en ville à signaler la présence d’un nid sur sa toiture.

Le signalement ne donnera pas forcément lieu à destruction/stérilisation du nid.

L'objectif de l'opération est :

  • De dissuader l’installation des goélands en milieu urbain par le biais des échecs de la reproduction;
  • De limiter les nuisances sonores, les salissures, les dégradations de toiture et surtout l’agressivité des goélands sur la population.


Afin de préparer cette demande, un recensement de la population nicheuse est en cours par Bretagne Vivante. Il s’agit de dresser un état des lieux de la situation concernant :

  • La taille de population nicheuse,
  • La distribution géographique au sein du territoire communal,
  • Le recensement des éventuels gêne que cette présence peut induire.

 

Ces informations permettront un travail d’expertise conjoint avec les services de la mairie et envisager de l’attitude à tenir en fonction des situations. Un document de gestion basé sur le double objectif de réduire les nuisances avérées et de respecter au maximum les besoins de protections des oiseaux sera proposé au terme de cette étude.

Vous pouvez obtenir des renseignements complémentaires auprès du service technique municipal ou auprès de Marine Leicher, en charge de l’étude environnementale à Bretagne Vivante à l’adresse mail : marine.leicher(at)bretagne-vivante.org    

Formulaire de signalement de présence de goélands en ville

VENIR NOUS VOIR

Centre Technique Municipal

Z. I. du Prat - 86 av du Gal Weygand
  Vannes

Contact :
Tél. : 02 97 01 66 00
Voir sur
LA CARTE

Formulaire de signalement de présence de goélands en ville

Centre administratif municipal

7 rue Joseph Le Brix
Tél. : 02 97 01 60 00

Ouverture :

  • Du lundi au vendredi de 8h15 à 12h15 et de 13h15 à 17h.
  • Permanence de service de l'État civil, le samedi de 9h à 12h.
    Sont traités en priorité : les déclarations de naissance et de décès ainsi que les demandes de passeport (sur rendez-vous).
  • Le samedi matin, accueil téléphonique de 9h à 12h.

Hôtel de ville

Place Maurice Marchais
BP 509 - 56019 Vannes Cedex

Tél. : 02 97 01 60 00

Ouverture :

  • Du lundi au vendredi de 8h à 12h15 et de 13h15 à 18h.
  • Le samedi matin de 9h à 12h.