Sauvages de ma rue

Flux Rss
Module Addthis
Imprimer la page
Diminuer la taille du texte Changer la taille du texte Agrandir la taille du texte

Depuis 2012, Bretagne Vivante invite les vannetais à devenir des apprentis naturalistes par une opération de sciences participatives "sauvages de ma rue".

Parallèlement, le groupe "Bota" de Bretagne Vivante organise des sorties découvertes sur le territoire de Vannes depuis 2015.
Ces opérations réalisées par des adhérents bénévoles sur la commune de Vannes ouvertes à tous permettent aux participants de progresser en botanique dans un moment de convivialité.

Les plantes de la rue du Pont vert

À la découverte botanique du quartier du Pont-Vert créé au XIXème siècle sur l'ancien lais de mer de Trussac. En effet jusqu'en 1823, la rivière de Vannes faisait à cet endroit un coude pour contourner la butte de Kérino. Ce qui rendait l'accès au port très difficile. Les travaux entamés en 1820 sont terminés en 1823. Il a fallu percer la butte de Kérino sur 210m et arraser la partie ouest.


Le coude de Trussac, transformé en lais de mer sera petit à petit asséché et construit à partir de 1865. Les plus anciennes maisons de cette rue sont datées de 1880. Elles sont pour la plupart modestes, en lien avec l'arrivée des ouvriers de la fonderie de Kérino ou de l'usine à Gaz.

Une nouvelle découverte

Scrofulaire voyageuse
Scrophularia peregrina

  • La belle histoire d’une découverte…
    Ruelle du Pont Vert, en plein confinement (printemps 2020) dans la limite du rayon d'un km, plus d'un siècle, Nicolas Amieux, botaniste à Bretagne Vivante tombe sur cette merveille Scrophularia peregrina qui n’avait pas été inventoriée depuis 1897 par l’édile et naturaliste Armand Taslé.  

    Entre les deux, pas de trace de cette plante. À défaut d'espace, c'est dans le temps qu'avait voyagé Nicolas.

Hêtre - Fagus sylvatica

  • Branches de mai :
    Tradition morbihannaise, ici des branches de hêtre qui sont déposés le 30 avril au soir dans les volets et entrées des maisons comme porte bonheurs pour leurs occupants.

    Le 1er mai, ces deniers ont l'heureuse surprise de savoir que des esprits angéliques pensent à eux.

Bambou en fleur - Pleioblastus ou Arundinaria

  • À titre de curiosité, cette espèce est cultivé, cela vaut une photo.

Gaillet de Paris - Galium parisienne

  • Espèces aux feuilles en verticilles classées dans la famille du café, celle des Rubiaceae. Plutôt littoral, ce gaillet pousse aussi dans les endroits rocheux et pelouses sèches.
    Ses segments foliaires étroits constituent une adaptation à la sécheresse.

Myosotis des champs - Myosotis arvensis

  • De myos, souris, et otis oreille par allusion à la forme des feuilles.
    Au moins 7 espèces de Myosotis figurent sur Vannes,
    La plus répandue est celle sylvatica, des bois, cultivée
    et souvent échappée des jardins.

    Photo de Myositis des champs desséché qui a fait son travail, relayer la vie sous forme de graines.

Centranthe rouge, Lilas d'Espagne ou Valériane des jardins - Centranthus ruber subsp.ruber, de Kenthron , éperon en grec

  • Elle se distingue par une corolle qui en est pourvue et 1 étamine au lieu de 3 pour la valériane officinale. Probablement spontanée en Provence, cultivée et échappée, elle adore les murs.

    Ruelle du Pont Vert, elle se décline en trois couleurs : Blanche, rose foncé et rouge.

Réalisée par Bretagne Vivante, photos et textes d’Anthony Le Diaudic, Jean Pierre Mousset pour la coordination, la ville de Vannes pour les éléments du patrimoine de la ruelle du Pont Vert, Marie Noelle Bothorel du service Patrimoine.

Si vous souhaitez continuer cette découverte, ci-après, un fichier des plantes de la ruelle.

Les plantes aux Lavoirs

À la découverte botanique des lavoirs (1817 – 1821), en contrebas du bastion de la Garenne (1626 – 1628) et le long de la Marle ou rivière de Vannes qui se jette dans le port de Vannes, formée par les ruisseaux de Rohan, de Liziec et de Bilaire après leur confluence à l’étang au Duc

Pâquerette - Bellis perennis Astéracéées

  • Dans les pelouses en toutes saisons

Ortie Urtica dioica Urticacées

  • Accompagne la présence humaine car elle a besoin de beaucoup d'azote nombreuses utilisations au jardin et comme comestible. Abrite de nombreuses chenilles, utilisée en purin etc..

Lierre - Araliaceae

  • Floraison automnale et fructification en automne et très utile pour nourrir les derniers butineurs et les oiseaux l'hiver

Pâquerette des murailles - Erigéron karvinskianus Asteraceae

  • Originaire d'Amérique centrale, jolie mais se ressème beaucoup
    sur les murs et dans les jardins du morbihan.
    Désormais considérée comme invasive (AS5), nous vous recommandons donc
    de ne plus la planter.

Pissenlit Taraxacum sp. Astéracées

  • La plus connue des fleurs jaunes  avec sa fleur unique et sa superbe in florescence

Renoncule rampante ou bouton d'or - Ranunculus repens Renonculacées

  • Plante des lieux humide toxique son nom fait référence à la grenouille (rana)

Grand plantain - Plantago major - Plantagonacées

  • Aime être piétiné, et possède propriétés anti-allergiques, soulage les piqûres d'orties.

Pariétaire Parietaria sp. Urticacées

  • Elle indique la présence de calcaire comme les mortiers des construction donc en ville. L'un des îlots à insectes urbains.

Fruits de l'arum Arum sp. Aracéées

  • Plante des lieux humides et toxique par ses feuilles et ses fruits

Cymbalaire des murailles ou Ruine de Rome - Cymbalaria muralis Plantaginacées

  • Rapportée par les armées de François 1° pendant la Campagne d'Italie

Réalisée par Bretagne Vivante par Florence Delaperrière pour les photos, Brigitte Bodiguel, Anthony Le Diaudic pour la botanique, Jean Pierre Mousset pour la coordination, pour les éléments historiques de Claire Lainé, service Musée – Patrimoine.

Si vous souhaitez continuer cette découverte, ci-après, un fichier d’une découverte des plantes des lavoirs : murs et empierrement, plantes échappées de cultures ou subspontanées, des  zones pitonnées.

Bretagne Vivante

Les visites botaniques

Centre administratif municipal

7 rue Joseph Le Brix
Tél. : 02 97 01 60 00

Ouverture :

  • Du lundi au vendredi de 8h15 à 12h15 et de 13h15 à 17h.
  • Permanence de service de l'État civil, le samedi de 9h à 12h.
    Sont traités en priorité : les déclarations de naissance et de décès ainsi que les demandes de passeport (sur rendez-vous).
  • Le samedi matin, accueil téléphonique de 9h à 12h.

Hôtel de ville

Place Maurice Marchais
BP 509 - 56019 Vannes Cedex

Tél. : 02 97 01 60 00

Ouverture :

  • Du lundi au vendredi de 8h à 12h15 et de 13h15 à 18h.
  • Le samedi matin de 9h à 12h.
Google analytique